Download Un Messi de légende qualifie à lui seul l’Argentine | Revue de presse
Un Messi de légende qualifie à lui seul l’Argentine | Revue de presse
Un Messi de légende qualifie à lui seul l’Argentine | Revue de presse
Alors que le suspense planait sur les quatre coins du continent sud-américain, au moment d'aborder la dernière journée des qualifications à la Coupe du Monde 2018 en Russie, l'Argentine, l'Uruguay...
Alors que le suspense planait sur les quatre coins du continent sud-américain, au moment d'aborder la dernière journée des qualifications à la Coupe du Monde 2018 en Russie, l'Argentine, l'Uruguay et la Colombie sont sortis gagnants du sprint final. Battu au Brésil, le double-champion d'Amérique du Sud chilien n'ira pas en Russie. Le Pérou est lui barragiste.

Un dénouement indécis ! Le suspense était à son comble avant la dernière journée des qualifications dans la Zone Am-Sud (CONMEBOL), où seul le Brésil (38 pts) avait la qualification en poche. S’il était écrit que le Venezuela, la Bolivie et l’Equateur ne verraient pas la Russie, six équipes se disputaient trois tickets directement qualificatifs pour le Mondial 2018. Sixième et au bord du gouffre, l’Argentine se déplaçait en Equateur pour éviter une impensable désillusion. Les Argentins, qui restaient sur quatre déplacements infructueux sur la côte pacifique (1N, 3D), affrontaient une équipe d’Equateur qui avait perdu toutes chances de voir la Russie lors de son dernier déplacement au Chili. Menée dès la première minute de jeu, sur un joli mouvement mené et conclu par Romario Ibarra et relayé par Roberto Ordoñez (1-0, 1e), l’Argentine trouvait les ressources pour renverser la situation grâce à deux fulgurances de Lionel Messi, initiateur de la remontée de l’Albiceleste.

Sur un joli une-deux Messi trouvait Di Maria, qui lui rendait la pareille dans la surface. La Pulga finissait de l’extérieur du pied devant le gardien équatorien et remotivait les siens (1-1, 11e). Lionel Messi récidivait quelques minutes plus tard, plein d’envie, après avoir subtilisé un ballon des pieds d’Aimar. Sa frappe puissante ne laissait aucune chance à Banguera (1-2, 18e). Si le début de match avait des allures de cauchemar pour les visiteurs, la révolte avait bien eu lieu. Dans le deuxième acte, la gestion argentine semblait périlleuse. La vitesse des joueurs de côtés de La Tri donnait quelques frissons aux latéraux argentins. Et si l’on doutait de la capacité de l’Albiceleste à tenir le résultat, Lionel Messi, encore lui, venait mettre tout le monde d’accord, et l’Argentine à la Coupe du Monde, d’un troisième but qui ne devait rien à personne. Contrôle à trente mètres, accélération, débordement et petit lob du pied gauche, qui érigeaient la Pulga au rang de héros de la nation (1-3, 62e). Avec cette victoire sur le fil, l’Argentine de Sampaoli termine à une improbable troisième place, dans la Zone CONMEBOL.

A deux buts près, le Chili ne verra pas la Russie

Fin de cycle. Troisième avant la dernière rencontre des éliminatoires, le Chili (26 pts) avait la lourde tâche de se déplacer à Sao Paulo, pour y affronter un Brésil déjà qualifié mais jamais rassasié de succès. Double-championne d’Amérique du Sud en titre et finaliste de la Coupe des Confédérations en juin dernier, la Roja a explosé en vol face à une Seleção libérée (3-0). Rien n’avait été marqué lors du premier acte et le Chili se dirigeait doucement mais sûrement vers la Russie. Et puis, la machine brésilienne s’est mise en route. Lorsque le Barcelonais Paulinho ouvrait le score à la 55e minute, la Roja était d’ailleurs toujours qualifiée, grâce à une différence de buts favorable. Mais Gabriel Jesus n’avait aucun remord à doubler la mise, deux minutes plus tard (2-0, 57e). Dans le même temps, la Colombie avait ouvert le score à Lima, face au Pérou, et le Chili serrait les dents.

Mais l’égalisation péruvienne venait doucher les espoirs chiliens et Gabriel Jesus venait parachever le large succès brésilien dans le temps additionnel (90+3). Trois buts encaissés qui coûtent cher à la sélection d’Alexis Sanchez et Arturo Vidal, puisque la Roja termine avec le même nombre de points que le Pérou (26 pts), mais avec une différence de buts de -1, quant le Pérou conclut les qualifications à +1. Dernière rencontre de la zone Am-Sud, avec toujours autant d’enjeu, le Paraguay accueillait le Venezuela à Asuncion. Vainqueur surprise en Colombie, dans les tous derniers instants, lors de l’avant-dernière journée, le Paraguay (24 pts) avait de bonnes chances de voir la Russie, s’il battait la lanterne rouge vénézuélienne en clôture. Mais les Guarani ont complètement craqué à domicile, et concédé une défaite inexplicable dans les derniers instants. L’attaquant de New York City Yangel Herrera a permis à la Vinotinto de mettre fin à une série de six matches sans victoire.

Pour ne plus rien manquer des nouvelles vidéos Foot Mercato :
Abonne-toi ! ► http://www.youtube.com/c/mercato?sub_confirmation=1

Et retrouve tous nos programmes en un clic...
ZAP FOOT ► http://bit.ly/2lqM9D6
GRAND SHOW Réseaux sociaux ► http://bit.ly/2mhUxEi
La revue de presse ► http://bit.ly/2lqWL5a
Les dossiers de FM ► http://bit.ly/2mYQtZw

Sans oublier notre site Internet ► www.footmercato.net

#TeamFootMercato
Show more
Loading...
You are about to download a video in MP4 format.
If you'd like to adjust the format or resolution, just select it here
Download
Download has already started, please wait 10 Seconds
Youtube Vimeo Metacafe Flicker Photobcket Dailymotion Google video Youku 56.com Break Ustream Xhamster Wat Wrzuta Worldstarhiphop Web of Stories Washington Post Vk Vidme Video Mega Videa Viddler Vee HD Twitter Facebook USA Discovery
Loading...